Qu’appelle t’on priapisme ?

Le priapisme désigne le fait pour un pénis de continuer à être en érection malgré l’absence de stimulation physique et psychologique.

Une érection prolongée involontaire : le priapisme

Le pénis est composé de différents corps érectiles, à savoir le gland, le corps spongieux et les corps caverneux. Lorsque le pénis est stimulé, ces corps érectiles se remplissent de sang, ce qui entraine leur gonflement, créant ainsi l’érection. Au cours de ce phénomène physiologique, il existe un équilibre entre l’arrivée du sang artériel dans les corps érectiles et le retour veineux, ce qui fait en sorte que l’afflux sanguin diminue quand il n’y a plus de stimulation. Dans le cas d’un priapisme, cet équilibre sanguin subit une perturbation, ce qui empêche les corps caverneux d’évacuer tout le sang accumulé. Malgré l’absence de stimulation sexuelle, les corps érectiles de l’organe reproducteur masculin continuent à être durs et tumescents, provoquant ainsi une érection prolongée entièrement involontaire.

Différents symptômes possibles qui explique une érection continue

Le priapisme peut se présenter de multiples façons, mais la forme la plus courante est le priapisme ischémique ou à bas débit. Le drainage veineux au niveau des corps érectiles présente une anomalie, ce qui conduit à une rigidité importante de l’organe et une érection douloureuse. Ce cas relève d’une urgence médicale et doit être traité au plus tard dans les 4 heures qui suivent sa manifestation pour éviter des troubles érectiles irréversibles.

Le priapisme haut débit est caractérisé par une augmentation de l’afflux du sang artériel, ce qui prolonge le temps d’érection malgré l’absence de stimulation. Dans le cas d’un priapisme haut débit, le pénis est moins rigide et, la plupart du temps, l’érection n’est pas non plus douloureuse. Cette forme du priapisme est moins dangereuse puisque l’érection s’arrête de manière spontanée.

De multiples causes de priapisme

Le priapisme peut survenir à n’importe quel âge, mais pour des raisons diverses. Dans certains cas le trouble est d’ordre psychologique. Dans d’autres, il peut être causé par l’alcoolisme ou la prise de drogues. Parfois, ce dysfonctionnement érectile peut résulter d’une prise médicamenteuse. Certains coagulants, neuroleptiques ou encore les médicaments censés faciliter l’érection peuvent engendrer un priapisme. Ce trouble peut aussi être lié à des maladies graves comme la drépanocytose, la leucémie et certaines formes de cancer.

Quand consulter ?

Seul le médecin peut déterminer si le priapisme est un cas d’urgence médicale ou pas. Par mesure de précaution, dès que vous constatez une érection anormale, le mieux est de se rendre rapidement aux urgences. Ainsi, si une érection survient en dehors de tout désir sexuel et qu’elle se prolonge anormalement et provoque des douleurs, il est conseillé d’appeler les urgences. Si, au cours d’un rapport sexuel, vous constatez que la verge continue à être rigide alors que le gland reste flasque, il convient aussi d’aller aux urgences. Gardez toujours à l’esprit qu’un priapisme traité tardivement peut entrainer des troubles érectiles irréversibles. S’il est traité à temps, une simple injection d’un vasoconstricteur peut résoudre le problème.

Vous aimerez aussi...