Aller pêcher mais en faisant attention

Partage :

La pollution des eaux a fait des ravages conséquents chez certaines familles de poissons comme de plantes aquatiques, dans les rivières et dans les mers et océans du monde. Tous ceux qui habitaient à proximité des côtes comme des bords d'affluents dans grands fleuves de France et qui avaient l’habitude de pêcher, soit pour eux-mêmes soit en tant que professionnels, se sont donc retrouvés confrontés à des fortes diminutions de certaines populations de poissons. De plus on sait désormais qu'il existe des régions dans lesquelles il est recommandé de ne pas pêcher du tout, de peur d'être intoxiqué si l'on ingère de la chair d'une des carpes ou des brochets qui y vivent depuis des siècles et que l'on avait l’habitude d'avoir dans son assiette depuis plusieurs générations.

Un soin particulier apporté aux poissons

Fort heureusement tous les cours d'eau et les bords de mer ne sont pas, en France, pollués au point que toutes les variétés de poissons qui y nagent soient infectées. Bien au contraire, il existe de nombreuses personnes qui peuvent encore conserver cette passion et prendre leur bateau pendant leur temps libre aller à la pêche. Pourtant aujourd'hui on leur confie un carnet de pêche pour leur donner des instructions, ainsi que pour qu'ils puissent rendre compte à la Fédération Chasse Sous-Marine Passion du nombre de poissons qu'ils ont extrait dans eaux lesquelles ils ont pêché.

Le respect des animaux et de leur environnement

Désormais les chasseurs comme les pêcheurs sont soumis à des règles strictes, pour ce qui concerne les animaux qu'ils prélèvent. Il en va de la survie des espèces, et donc la possibilités de ces deux passions de pouvoir perdurer encore, au fil des générations. De plus tout le monde aime manger du poisson ! C'est aussi la raison qui pousse ces passionnés à organiser des comptages, mais aussi à s'assurer que l'environnement dans lequel leur occupation favorite prend place soit respecté.

Vous aimerez aussi...