Les trois maquilleurs qu’on s’arrache dans les studios

Partage :

Aujourd’hui, la photographie a toujours une grande importance dans notre quotidien, à la fois pour sa valeur illustrative, que pour son esthétisme qui nous procure beaucoup d’émotions. Bien que la photographie culinaire et celle d’architecture ont pris beaucoup de place dans l’agenda des professionnels, le portrait et la photographie d’art restent très en vogue. Dans les studios, on recherche des maquilleurs, mais pas n’importe lesquels. 

Le maquilleur-coiffeur

Aujourd’hui, cela paraît évident, mais les maquilleurs et les coiffeurs n’ont pas toujours été polyvalents. Dans les studios, ils travaillaient de concert pour trouver chez les sujets une cohérence esthétique. De plus en plus, on demande à une seule et même personne d’assumer ces deux rôles. C’est pour cette raison qu’une grande école de maquillage à Paris propose une formation de coiffure pour offrir la possibilité aux professionnels de développer cette compétence.

L’artiste maquilleur

Il y a les maquilleurs qui savent maîtriser les différentes techniques de A à Z. Ils sauront sublimer un visage et gommer les petits défauts que l’on cherche à cacher. Puis il y a ceux que l’on appelle les artistes du maquillage, qui réalisent de véritables œuvres d’art sur le visage et le corps des modèles. Ils sont à la fois techniciens et créatifs et ont appris leur métier dans les plus grandes écoles

Le spécialiste du « nude »

L’un des maquilleurs les plus recherchés, c’est le spécialiste du nude, c’est-à-dire du maquillage invisible. Dans le jargon, on appelle cela du « make up no make up ». Ce professionnel connaît toutes les techniques pour sublimer les traits d’un visage sans que l’on ait l’impression qu’il est maquillé. C’est une tendance très recherchée actuellement, car la mode se veut plus naturelle. D’ailleurs, on utilise beaucoup le maquillage nude pour des portraits qui vont illustrer des publicités pour des produits bio ou naturels.

Pour se perfectionner dans ces différentes techniques, il suffit parfois d’une formation intensive de quelques jours, et les maquilleurs n’hésitent pas à s’inscrire régulièrement à ce type de cours pour être toujours dans l’air du temps.

Vous aimerez aussi...