Quels sont les différents types de régimes ?

Partage :

Pour beaucoup, perdre du poids est synonyme de privation. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour avoir une taille fine ! On sait pourtant que les régimes restrictifs ne sont pas efficaces sur le long terme. Il existe des régimes qui proposent de mincir sans se priver en variant l’alimentation et en augmentant les dépenses énergétiques. Nous vous présentons les plus connus.

 

Table des matières

Qu’est-ce que le régime Dukan ?

Initié par Pierre Dukan, le régime Dukan se fonde sur un régime alimentaire à base de protéines. Il est structuré sur différentes étapes et établit une liste d’aliments à privilégier. La durée du régime dépend du poids à perdre. Plus vous devez en perdre, plus le régime est long. De plus, le régime Dukan implique un changement radical de votre alimentation, et ceci, à vie. livre de Pierre Dukan est disponible pour 7 euros en grande surface. Pour un coaching personnel sur le site web, le prix est fonction du poids à perdre. Par ailleurs, il faut vous préparer à un changement de budget pour votre panier quotidien.

Comment se déroule le régime Dukan ?

Le régime se déroule en 4 phases assurant la perte de poids voulue dans les deux premiers temps. Les deux dernières phases sont destinées à garantir de ne pas reprendre ces kilos perdus. Il est très important de boire 1,5 litre d’eau par jour et de pratiquer une activité physique régulière pendant le régime.

  • La phase d’attaque : pendant 3 à 7 jours, selon votre poids, vous ne pourrez manger que des protides soit de la viande (sauf l’entrecôte, la côte de bœuf et la hampe de cheval), de la volaille sans la peau (sauf le canard et l’oie), des jambons maigres, du poisson, des fruits de mer, du laitage à 0%, de l’eau, du thé et du café, et ceci à volonté. Il ne faut, en aucun cas consommer de lipides ni de glucides. Votre thé se boit donc au naturel. Vous pourrez déjà ressentir les résultats durant cette phase.
  • La phase de croisière : elle dure jusqu’à ce que vous obteniez le poids voulu. Il s’agit ici d’alterner les protéines naturelles de la phase d’attaque avec les protéines et légumes. Ces derniers ne doivent pas être riches en lipides et/ou glucides. À savoir : féculents, légumineux, artichauts et avocats sont bannis.
  • La phase de consolidation : vous resterez dans cette phase pendant 10 jours pour chaque kilo perdu au cours de l’étape précédente. Vous pouvez réintroduire les fruits dans votre alimentation sauf la banane, le raisin et la cerise. Il est important d’avoir une journée de protéine pure par semaine comme à la phase d’attaque pour éviter la reprise de poids.
  • La phase de stabilisation : elle dure toute la vie. Continuez la journée protéine pure ainsi que les habitudes de minimum de gras dans votre menu. Gardez le cap !

Quelles précautions prendre avec le régime Dukan ?

Même si les résultats sont palpables, l’excès de protéines et la carence en lipides et en glucides affaiblissent le corps. Le rein et le foie travaillent plus qu’ils ne le devraient. N’oubliez pas non plus que l’effet yo-yo n’est pas à exclure. Un mauvais suivi du régime peut vous faire prendre le double du poids perdu lors des deux dernières phases. Si vous voulez réussir ce régime, assurez-vous que vous n’avez pas de risque de développer un diabète, et que votre système rénal fonctionne bien.

Qu’est-ce que le régime Cohen ?

Le régime Cohen a été créé par le Dr Jean-Michel Cohen et expliqué en détail dans son livre intitulé : « Savoir maigrir ». Il consiste à réduire la quantité d’aliments consommés afin de limiter l’apport calorique quotidien. Une personne suivant le régime Cohen peut choisir entre les formules suivantes : 600Kcal/j, 900Kcal/j et 1400Kcal/j. Spécialement pour les hommes, une autre phase est disponible : 1600 Kcal/j. Tous les aliments sont autorisés, il faut choisir les bons et limiter la consommation, sauf pour les fruits et légumes qui sont à consommer sans modération. Le principe est donc simple : manger équilibré et varié, mais avec une quantité raisonnable. Il est aussi important de pratiquer une activité physique régulière.

Il s’agit d’un régime alimentaire hypocalorique élaboré par le nutritionniste français Jean-Michel Cohen. Plutôt que la restriction, le programme privilégie la variété et l’équilibre alimentaire. Vous pouvez manger de tout, mais en quantité réduite afin de diminuer l’apport calorique. La consommation de fruits et légumes, ainsi que de glucides complexes et de bonnes protéines est encouragée sans aucune restriction. Aucun aliment n’est interdit, à condition de réduire sa quantité pour mincir. Le régime Cohen vise avant tout à réapprendre à manger correctement afin de maigrir convenablement. Cette méthode se distingue aussi par sa souplesse. Les écarts sont permis grâce au tableau des équivalences qui permet de remplacer certains aliments par d’autres. Le but est de conserver le plaisir de manger pour éviter les frustrations qui entraînent une reprise de poids systématique.

Comment se déroule le régime Cohen ?

Trois phases composent le régime Cohen :

  • Étape confort. La phase principale consiste à ne pas dépasser les 1 400 kcal par jour pour perdre 2 à 4 kg en un mois. À chaque repas, vous consommez une petite quantité de bonnes graisses, des légumes à volonté, des protéines, quelques glucides complexes, un fruit frais et une seule portion de fromage par jour.
  • Étape propulseur. L’objectif est d’aider l’organisme à perdre 2 à 3 kilos en 2 semaines si le premier palier s’avère insuffisant. Pour cela, on réduit les apports à 900 kcal par jour en privilégiant les protéines et les légumes, et en limitant l’apport de glucides et de lipides.
  • Étape de consolidation. Il s’agit de la phase de stabilisation si le poids voulu a été atteint lors des deux étapes précédentes. Elle s’étale sur 20 à 24 semaines avec un apport calorique fixé à 1 600 kcal. Vous pouvez consommer davantage de glucides complexes.

En général réservé aux hommes, le régime de stabilisation nécessite une consommation calorique de 1600 Kcal quotidien au maximum. L’apport calorique quotidien d’un homme étant de 1800 Kcal. Des menus sont proposés pour chaque formule afin de vous faciliter la tâche. Néanmoins, il faut vous préparer à cuisiner. Des diététiciennes spécialistes du régime Cohen sont également disponibles pour vous orienter et vous conseiller.

Quelques astuces pour appréhender le régime Cohen

Les régimes rapides et express peuvent être nocifs pour la santé. L’apport calorique ne suffit pas à notre corps, ce qui peut entraîner un état de fatigue. Par exemple, il est déconseillé de pratiquer le régime express plus de deux semaines. Pour bien suivre le fonctionnement du régime, munissez-vous de quelques outils. Tout d’abord, la balance et le mètre ruban, pour prendre constater les changements, mais pas dès le premier jour ! Le Dr Cohen souligne que monter sur la balance chaque matin ne sert absolument à rien, laissez la balance respirer ! Vous aurez besoin d’un journal alimentaire de manière à garder un œil sur les calories consommées. Et enfin, le plus important afin de réussir ce régime est de disposer d’une table des équivalences.

Comme il n’est pas outrancier ou restrictif, le régime Cohen apporte une sensation de satiété et de bien-être, car aucun aliment n’est supprimé. Il est également peu contraignant et facile à suivre : les menus peuvent être composés selon les envies. De plus, cette méthode présente l’avantage d’inscrire vos efforts dans la durée et ne dégrade pas votre santé. Ce régime n’est toutefois pas personnalisé alors que chaque individu est différent en termes de métabolisme, d’activité physique et d’âge. Les apports caloriques imposés dans les 3 étapes ne correspondent pas toujours aux besoins de chacun, ce qui risque par la suite de provoquer une carence en matière de nutriments, donc un ralentissement du métabolisme.

Combien coûte le régime Cohen ?

Le site officiel du régime propose plusieurs options pour vous aider à suivre ce régime sur le long terme. Le prix dépend de l’abonnement que vous choisissez :

  • 15 euros par mois pour une durée de 6 mois ;
  • 20 euros par mois pour une durée de 3 mois ;
  • 29 euros par mois pour un mois.

Qu’est-ce que le régime Diet ?

Le régime Diet consiste en une alimentation saine, peu calorique tout en étant équilibré. Son principal atout est d’être personnalisé. Le régime Diet est pauvre en calories et s’adapte au profil de chacun. Il a été mis au point par le professeur Apfelbaum, nutritionniste, et le docteur Benchetrit, directeur de la clinique du poids à Paris.

Plusieurs formules sont proposées afin de mieux s’adapter au profil de chacun :

  • Le Diet liberté qui évite les restrictions inutiles et s’adapte à chaque rythme
  • Le Diet express qui permet de perdre du poids au bout de quatre semaines grâce à une alimentation hypocalorique. Cette alimentation est ensuite variée pour atteindre la stabilisation
  • Le Diet anticellulite qui favorise les fibres et les protéines au détriment des sucres lents, du sel et des lipides
  • Le Diet 45 ans ou Diet Senior qui encourage l’apport en protéines, en calcium et en antioxydants pour lutter contre les effets du vieillissement et les carences liées à l’âge
  • Le Diet après-bébé qui apporte des vitamines et des minéraux pour combler les carences et diminuer l’excès de graisse. La jeune maman retrouve ainsi plus rapidement la ligne et la forme physique.

Comment fonctionne le régime Diet ?

Ce programme, qualifié d’« intelligent », débute par un bilan nutritionnel, un questionnaire sur les habitudes alimentaires hebdomadaires. L’alimentation est ensuite analysée par un logiciel appelé DietCARE. Cet outil permet de corriger les déficits nutritionnels et d’élaborer le régime le plus adapté.

Il existe trois phases qu’il faut toujours respecter quelque soit le mode de régime choisi :

  • Une phase rapide qui dure une à deux semaines. Il y a des restrictions, mais les résultats sont rapides et évidents. L’alimentation se base sur les protéines et les légumes avec très peu de glucides et de matières grasses.
  • Une phase totale de deux à quatre semaines avec des aliments qui contiennent peu de protéines. Les matières grasses et les lipides sont introduits progressivement en fonction du but recherché.
  • Une phase définitive qui ne se termine que lorsque l’objectif est atteint. La perte de poids est évaluée à quatre kilos par mois. Tous les aliments peuvent être consommés à condition que le taux quotidien prescrit soit respecté.

Le régime Diet est associé à une activité physique régulière qui aide à brûler les graisses. Une bonne hydratation aide également à éliminer les toxines.

Pourquoi choisir le régime Diet ?

  • Le fait d’avoir été élaborée par des médecins offre à cette méthode une plus grande sécurité pour la santé
  • Selon une étude éprouvée, une perte de poids de 3,8 kg par mois est possible
  • C’est un régime qui s’adapte au rythme de chacun
  • Le régime Diet évite les fringales, car il est sain et équilibré
  • Le régime met à l’abri des carences et corrige les excès alimentaire
  • Il peut être suivi à moyen ou à long terme
  • C’est le régime « sur mesure » qui permet de conserver son mode de vie et d’oublier qu’on est au régime
  • La perte de poids est durable et l’effet yo-yo est évité.

Quel est le coût du régime Diet ?

Le tarif est de 19,50 euros par mois. En plus du programme minceur, le client bénéficie d’une analyse hebdomadaire de son alimentation. Il peut aussi accéder à plusieurs outils et recourir aux services d’une diététicienne.

Qu’est-ce que le régime Fletcher ?

Vers la fin du XXème siècle, un certain Horace Fletcher, gêné par les a priori face à son excès de poids a décidé de se convertir en végétarien et d’essayer une méthode qui améliorerait la digestion. Cette méthode sera appelée par la suite le « fletcherisme », car à l’étonnement de tous, elle a marché. Le « fletcherisme » consiste à bien mastiquer chaque bouchée lorsqu’on mange : 32 fois, comme le nombre de dents. Et ce nombre fait référence au minimum, car certains aliments ne se transforment en liquide qu’après une centaine de mastications. Or le but est d’obtenir une masse liquide dans la bouche afin qu’elle descende sans qu’on ait même à l’avaler. En parlant de liquide, Fletcher a même conseillé de mâcher le liquide (du moins, faire comme si cela pouvait être mastiqué) pendant 15 secondes avant de l’avaler. N’en riez pas, Horace Fletcher lui-même a perdu 20 kilos grâce à sa découverte, un véritable exploit pour si peu d’efforts. De grands noms de cette époque l’ont soutenu, comme c’est le cas aujourd’hui : France Guillain a sorti son livre « Mastiquer c’est la santé » en 2004 et le Dr Arnaud Cocaul « Le régime mastication » en 2009, se basant sur le même principe que celui de Fletcher.

Comment pratiquer le régime Fletcher ?

Comme on l’a dit précédemment, il est essentiel de mâcher, au moins 32 fois, jusqu’à avoir du liquide dans la bouche. Il faut noter que ce régime nécessite un bon état psychologique. Avant de manger, essayez de vous détendre, ne mangez pas quand vous êtes stressée, triste ou en colère. Vous pouvez manger de tout sans privation, à condition d’éviter les aliments nuisibles à la santé comme l’alcool, ou les aliments industriels trop sucrés, trop gras ou trop salés. Votre alimentation doit être pauvre en protéines. Pauvre en protéines et non sans protéines. Le régime Fletcher vous donnera un sentiment de satiété, ce qui vous empêchera de grignoter. Cependant, il est essentiel de ne manger que lorsque vous avez vraiment faim.

Une dose d’insolite dans ce régime : Fletcher conseille de mesurer les excréments afin de surveiller la santé. D’après lui, des excréments sans puanteurs et décomposition bactériologique (diarrhée par exemple) sont les signes d’une bonne santé physique. Le régime Fletcher ne vous demande donc pas un changement d’habitude alimentaire comme les autres régimes, il allonge juste la durée de votre repas. Ceci peut être un inconvénient, mais sachez qu’en perdant du poids de cette façon, vous n’en reprendrez plus. Et puis, bien mastiquer est une bonne habitude à adopter, car ce comportement renforce les muscles de la mâchoire et facilite la digestion. Vous devez prendre 20 minutes au moins pour un repas, c’est long, mais c’est bénéfique pour votre santé. Ce régime est sans danger au niveau sanitaire, tâchez cependant de manger équilibré et surtout, mastiquez bien 32 fois !

Qu’est-ce que le régime Okinawa ?

Le régime Okinawa est issu d’une culture alimentaire régionale. À proprement parler, il s’agit plutôt d’un mode de vie, d’une ligne de conduite nutritionnelle, que d’un régime. Il allie une alimentation saine, variée et équilibrée avec une activité physique régulière à tout âge. La recherche d’un bon équilibre psychologique s’y ajoute aussi. 78 % de ce régime est d’origine végétale avec beaucoup de légumes, de fruits, et du soja. La consommation de viande est très réduite. Ce régime contient peu de calories, mais est plutôt concentré en vitamines, minéraux, et en polyphénols, qui sont des antioxydants. Ces derniers ont la propriété de ralentir le phénomène du vieillissement.

Quel est le secret du régime Okinawa ?

Un régime Okinawa réussi le devra donc au respect des trois grands axes fondateurs : le régime alimentaire, l’activité physique et le bien-être psychique :

  • La viande consommée en petite quantité est à base de volaille et de viande blanche
  • Les poissons, coquillages et crustacés sont appréciés notamment pour leur forte teneur en oméga3 et en magnésium
  • Le régime ne recommande pas les produits laitiers et leurs dérivés, sauf le yaourt qui contient des acides lactiques, excellents pour le système digestif
  • Le soja sous toutes ses formes est conseillé, car il contient des phyto-œstrogènes. Ces derniers ont des vertus anti-oxydantes, anti-cancérigène et anti-ostéoporose
  • Les algues, les légumes et fruits frais, les herbes et les épices sont aussi au menu
  • l’eau fraîche et le thé sont conseillés car il convient de s’hydrater abondamment. Très peu d’alcool est permis cependant
  • Les quantités de repas doivent être raisonnables, afin d’être rassasié, mais pas alourdi
  • Les aliments sont consommés crus ou cuits très légèrement, à feu doux ou à la vapeur
  • L’activité physique est encouragée comme la marche régulière par exemple
  • La vie est abordée sous un angle positif basé sur le calme, les flux d’énergie et le resserrement des liens affectifs.

Pourquoi choisir le régime Okinawa ?

Adopter le régime Okinawa permet de constater des résultats très convaincants :

  • La silhouette est redessinée grâce à son pouvoir amincissant
  • Des études ont prouvé que 83 % des maladies dont souffre l’humanité sont presque absentes à Okinawa. Il s’agit des maladies cérébrales et cardiaques, du cancer, du diabète, de l’hypertension et de l’obésité.
  • À Okinawa, les personnes vivent souvent centenaires, bien portantes, pleines de vitalité et heureuses.
  • L’alimentation occidentale est souvent industrielle et l’on y trouve l’effet des fast-foods et de la malbouffe. Elle contient beaucoup de sel, de sucre, de viande, de graisse. Tout cela favorise la prise de poids et les maladies chroniques.

Okinawa : le régime des centenaires

L’île d’Okinawa est particulière : elle détient un taux singulièrement bas de maladies graves. Une étude a été menée en 1976 par le Japonais Dr Makoto Suzuki afin de percer le mystère des habitants de cette île. L’étude révèle qu’en plus d’un patrimoine génétique, le secret de longévité des centenaires d’Okinawa est relatif à leur mode de vie, dont une alimentation faible en gras et en calorie : de quoi maigrir pour certains et garder la ligne pour d’autres.
Il faut également noter que plus de 86 % des centenaires d’Okinawa sont des femmes.

Combien coûte le régime Okinawa ?

Ce régime est très prisé, car considéré comme efficace outre ses effets positifs sur la santé. Il faut en moyenne dépenser 49 euros par mois pendant neuf mois pour un coaching spécifique. En retour, vous apprendrez à mieux vivre, dans la sérénité et la vitalité. S’il est suivi avec rigueur, vous aurez un corps mince et tonique, et qui sait, la possibilité de vivre longtemps et en bonne santé.

Le régime macrobiotique, qu’est-ce que c’est ?

Le régime macrobiotique est un régime alimentaire fondé sur le principe du Yin et du Yang développé par la philosophie chinoise. Il vise à trouver le bon équilibre pour accroître la longévité de la vie. La macrobiotique est une discipline dont le but est de rechercher un équilibre parfait notamment par le mode d’alimentation. Elle se base sur le « principe unique » oriental du Yin et du Yang. Ces deux forces opposées sont interdépendantes et complémentaires. L’objectif de la macrobiotique, en accord avec le principe du Yin et du Yang, est de ne pas tomber dans l’excès mais de savoir trouver le juste équilibre entre ces deux forces. Cet enseignement a été initié par le Japonais Georges Ohsawa et a donné lieu par la suite à de nombreuses recherches. Sa plus grande force est d’habituer le corps à vivre dans l’équilibre grâce à une alimentation saine.

Comment fonctionne la macrobiotique ?

La macrobiotique postule que l’on doit distinguer les aliments yin des aliments yang. Les aliments yin sont ainsi l’alcool, le café, le thé, le sucre, les herbes, les épices ou encore le yaourt. Quant aux aliments yang il s’agit plutôt du riz, de la viande, des œufs, des fruits de mer, des fromages à pâte dure ou encore du sel. Il est recommandé de consommer de manière équilibrée autant d’aliments yin que d’aliments yang. Il existe ainsi des aliments dont la combinaison constitue un bon équilibre comme les fruits et légumes et les céréales. En outre, le fait de cuire un aliment yin ou d’y ajouter du sel permet de le rendre plus « yang ».

Au-delà du choix des aliments, la macrobiotique s’adresse également à la paix de l’esprit. Il est essentiel de retrouver le calme et la paix intérieure avant de prendre un repas. Toute autre émotion favorisant tensions et stress doit être évacuée pour mieux savourer les aliments et vivre pleinement le moment. S’asseoir confortablement, prendre le temps de bien mastiquer et ne manger que lorsqu’il y a une réelle sensation de faim sont autant d’habitudes à prendre pour réussir ce régime. Il importe aussi de savoir apprécier ce que l’on mange et d’être reconnaissant envers la personne qui a préparé ce repas.

Quels en sont les avantages du régime macrobiotique ?

Grâce à l’équilibre qu’elle apporte, la macrobiotique permet de rester en bonne santé et de maintenir l’organisme dans une bonne forme. Elle préserve également des maladies et de certains cancers. Outre la perte de poids, elle favorise la longévité et permet d’adopter une habitude alimentaire plus favorable au bon fonctionnement de l’organisme. Ce régime préconise par ailleurs la consommation d’aliments de saison et de terroir, ce qui contribue à préserver l’équilibre de l’environnement.

À qui s’adresse le régime macrobiotique ?

Ce régime s’adresse à tout le monde, mais il n’est pas conseillé aux enfants, aux adolescents, aux femmes enceintes ou qui allaitent et aux personnes en dénutrition. La cause en est les carences qui pourraient en découler au niveau de certains éléments essentiels pour la croissance, en particulier le Calcium, la vitamine A ou encore le Magnésium. Certaines stars féminines comme Madonna ou encore Julia Roberts ont déjà eu recours à ce régime pour garder la forme. Avant d’entreprendre le régime macrobiotique, le mieux est de demander l’avis d’un médecin pour éviter le risque de carence nutritionnelle.

Qu’est-ce que le régime Shapiro ?

Le régime Shapiro a été élaboré il y a 30 ans par le docteur Howard Shapiro qui dirige une clinique privée spécialisée dans la gestion du poids. Ce régime a été rendu célèbre en 1998 lorsque la police de New York a fait appel aux services de Shapiro pour aider ses agents à perdre du poids. Le succès ayant été fulgurant, ce régime est depuis plébiscité par le grand public et les stars hollywoodiennes. Le régime Shapiro est une approche originale, car son but n’est pas d’imposer une restriction alimentaire à la personne au régime, mais de l’aider à prendre conscience de ses choix alimentaires. Dans ce type de régime, il n’y a pas de menu type à suivre à la lettre. Chaque personne est libre de choisir ses aliments, en fonction de ses envies, mais en veillant à ne pas dépasser les 1 800 calories quotidiennes recommandées.

Le régime Shapiro part du principe qu’une personne a tendance à prendre du poids parce qu’elle base son choix alimentaire en fonction de l’aspect visuel des aliments. Le régime Shapiro mise sur cette attraction visuelle pour aider la personne à faire le bon choix en matière d’alimentation. Le livre de Shapiro permet de se représenter visuellement les équivalents caloriques ; il vous montre D’un côté la photo d’un aliment hypercalorique (un croissant pas exemple), et de l’autre la somme des aliments représentant l’équivalent calorique en photo. On comprend alors très facilement comment changer le changement de certaines habitudes de consommation peuvent aider à perdre du poids.

Comment marche le régime Shapiro ?

Shapiro recommande de tenir un tableau de bord de ses habitudes alimentaires. Ce tableau de bord est un petit mémento des attitudes alimentaires de l’individu. Il indique l’heure des repas ainsi que les aliments privilégiés en fonction de chaque contexte. Chaque semaine, la personne au régime doit faire une auto-évaluation de ses habitudes pour connaitre les points à améliorer. Une fois ces habitudes alimentaires déterminées, il ne reste plus qu’à remplacer les aliments hypercaloriques par d’autres qui le sont moins en se basant sur les photos du livre de Shapiro. Les photos de ce livre montrent la différence calorique entre les différents aliments. Grâce aux photos, vous apprenez que s’il vous prend l’envie de manger des frites, il est possible de les changer par des pommes au four, car les calories contenues dans 110 g de frites sont l’équivalent de ceux contenus dans 3 pommes de terre au four.

Même si le régime Shapiro ne stipule pas de restrictions alimentaires spécifiques, vous êtes tenus de respecter certaines recommandations. Ce programme privilégie les fruits, les légumes secs, les dérivés du soja, les poissons et les céréales. De plus, il recommande une consommation modérée de viande rouge, de volaille et de laitage.

Quels sont les avantages et les inconvénients du régime Shapiro ?

Le principal avantage du régime Shapiro réside dans son côté peu contraignant. En effet, il est possible de manger un peu de tout, et même le grignotage occasionnelle n’est pas interdit, ce qui rend le régime facile à suivre autant chez soi qu’à l’extérieur. L’inconvénient de ce régime est qu’il n’y a pas d’études scientifiques qui justifient son effet sur la perte de poids sur le long terme. Les résultats positifs connus à ce jour sont celles publiées par le docteur Shapiro lui-même, à partir des constatations faites sur ses patients. Par ailleurs, cette méthode n’est pas adaptée aux personnes qui ont des problèmes de santé.

Les principes du régime Scarsdale

C’est un régime mis en place par Herman Tarnower, un cardiologue américain devenu célèbre à la sortie de son livre « The Scarsdale Medical Diet » (SMD). « Scarsdale » est inspiré du nom d’une ville de l’état de New York où il a mis au point cette méthode. Le régime Scarsdale s’effectue en plusieurs phases de 2 semaines, dont 2 semaines de régime et 2 semaines de stabilisation, et ce, jusqu’à l’atteinte du poids ciblé. C’est pour cela qu’il est aussi appelé régime « Two on-two off ».

C’est l’un des premiers régimes « low carb », c’est-à-dire fonctionnant sur le principe de réduction de l’apport en glucide. En l’adoptant, l’apport calorique baisse de 1 000 kcal par jour, ce qui est déjà une très grande restriction. Il est proposé en plusieurs variantes : classique, spécial gourmets, exotique, végétarien et économique selon les habitudes de chacun. Les menus sont composés de trois grandes catégories d’aliments : légumes, fruits et aliments riches en protéines maigres (sans graisse ni peau).

Le régime Scarsdale en pratique

Pendant 14 jours, le régime est composé de protéines sous la forme de viandes, poissons maigres et légumes peu caloriques. Une phase de stabilisation suit cette première étape. Cette phase autorise la consommation de trois œufs par semaine, de deux tranches de pain par jour, de confitures sans sucre, de noix et d’un verre de vin par jour. Selon Tarnower, il faut répéter ce cycle à vie pour maintenir le bon poids.

Pour que la diète soit efficace, certains aliments sont strictement interdits tels que les féculents (ainsi que tous les produits à base de farine), les matières grasses ajoutées (huile, crème fraîche, beurre…), la plupart des laitages, les jus de fruits, l’alcool, les desserts sucrés et les confitures, le chocolat, la charcuterie et surtout le sucre. En dehors des trois repas principaux, il n’y a pas de collation.

Les aliments riches en protéines comme la viande et le poisson doivent être choisis maigres. Il convient de supprimer toute la partie grasse et retirer la peau des volailles. Il est également important de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour.

Les avantages de ce régime

Le premier avantage du régime Scarsdale est la rapidité de la perte de poids. Avec cette méthode, il est possible de perdre environ 4 kilos la première semaine, donc en moyenne 450 grammes par jour. Son application est également très facile puisque vous n’aurez pas à compter les calories ni à peser les portions : les menus journaliers sont déjà détaillés dans le livre de Tarnower. Plus encore, ce programme n’exige aucune activité physique en parallèle. Et surtout, vu sa courte durée, il est plus aisé de tenir jusqu’au bout.

Les inconvénients du régime Scarsdale

Du fait de son faible apport en calories, ce régime est réputé très contraignant. Il n’est pas conseillé de le prolonger puisque cela pourrait s’avérer dangereux et provoquer des carences alimentaires. Il serait ainsi plus sage d’en parler avec un médecin avant de l’appliquer.

Qu’est-ce que le régime Slenderline ?

Ce régime obéit à des principes bien définis :

  • Un féculent doit être présent à chaque repas tandis que la quantité de légumes est réduite au minimum.
  • Les pâtes, la pomme de terre et le riz sont privilégiés.
  • Les lipides sont utilisés en faible quantité tandis que les aliments croustillants et craquants sont totalement bannis.
  • Les aliments riches en fibres doivent être évités.
  • La pratique d’une activité physique est nécessaire pour optimiser l’efficacité du régime Slenderline.
  • Les bons gras peuvent être consommés en quantité raisonnable.
  • Des menus types sont proposés en fonction du poids et de la taille du participant

Pourquoi choisir le régime Slenderline ?

L’adoption de ce régime offre de nombreux avantages :

  • Venir à bout de la graisse ventrale n’est pas chose aisée. Or, ce programme est classé au premier rang des régimes qui permettent d’avoir un ventre plat.
  • La perte de poids est accompagnée d’une conservation de la masse musculaire, au détriment de la masse graisseuse.
  • Les féculents apportent l’apport journalier en sucres lents qui couvre la dépense en énergie. L’effet yo-yo est atténué, voire complètement inexistant. Il n’y a ni coups de pompe, ni sensation de faim et les frustrations sont ainsi évitées.
  • Ce régime est facile à suivre et ne coûte pas cher. C’est une source de motivation pour persévérer et obtenir des résultats.
  • Ce programme est considéré comme « non agressif ». Il peut donc être prolongé, car il ne nuit pas à la santé. Il n’est pas contraignant, d’autant que le fait de manger ce que nous aimons nous aide à oublier que nous sommes au régime.
  • Cette méthode garantit un poids stable après le régime, avec une perte de deux à trois centimètres de tour de taille.
  • Le régime Slenderline ne porte pas ombrage à la convivialité et la vie en société. Les féculents figurent en grande partie dans les menus des restaurants.

Comment fonctionne le régime Slenderline ?

Ce programme diététique favorise la fonte de la masse graisseuse sans provoquer de la fatigue. C’est surtout la graisse abdominale qui est ciblée. Ce phénomène est expliqué par la réduction des légumes croquants et des croustillants, riches en fibres cellulosiques et qui en se transformant en acides gras fermentent dans l’intestin. Cette cellulose est aussi dénommée « amidon résistant ». Elle favorise la rétention d’eau dans le ventre.

Comment réaliser le régime Slenderline ?

Une consultation médicale est nécessaire pour un bilan nutritionnel. Ce bilan comprend trois composantes :

  • Le bilan physique qui évalue le poids, la taille, la corpulence
  • Le bilan énergétique qui se base sur les dépenses en énergie au moyen des activités physiques et du sport
  • Le bilan qualitatif qui est une enquête sur les habitudes alimentaires. Les aliments jugés bénéfiques sont encouragés à figurer au menu tandis que les aliments jugés nocifs sont déconseillés.

Le médecin tient ensuite compte des goûts de la personne au régime avant d’établir le régime Slenderline qui lui est adapté.

Le régime sportif, c’est quoi ?

Le régime sportif comprend deux phases. La première étape consiste en un régime amincissant qui dure 14 jours pour une perte de poids rapide. L’alimentation préconisée est pauvre en graisse et en glucide. Ce programme vise à puiser dans les réserves existantes de graisse dans le corps pour générer l’énergie et rester ainsi en bonne santé.

La deuxième phase est une phase de stabilisation. Sa durée varie en fonction du nombre de kilos perdus pendant la première étape. Ce régime permet d’assurer une perte définitive de poids. Les risques de reprise de poids sont ainsi limités pour un résultat sur le long terme. Il importe d’adopter un régime alimentaire compris entre 1 200 à 1 500 calories par jour au début. Cette restriction permet de modifier le métabolisme du corps pour une alimentation équilibrée tout en favorisant la perte de poids. À l’issue de la phase de stabilisation, le régime alimentaire peut évoluer vers 1 800 calories par jour.

Comment marche le régime sportif ?

Le régime sportif relève d’une alimentation saine, avec 3 repas par jour en commençant par un petit déjeuner allégé, un déjeuner puis un dîner. Ce régime donne une grande importance aux aliments riches en protéines comme l’œuf, le soja, certains légumes et les fruits secs. Ces derniers permettent de favoriser un sentiment de satiété pour perdre du poids efficacement sans ressentir de sensation de faim. Le régime amincissant passe également par la réduction du sucre de l’alimentation. Il est impératif de ne pas rajouter du sucre dans les boissons comme le thé ou le café. Les aliments qui contiennent un taux de sucre élevé comme les biscuits, l’alcool ou encore les plats industriels sont aussi à éviter. Afin d’assurer l’efficacité de ce régime, il importe de réduire la consommation d’huiles ou de beurre. Les viandes et les poissons doivent être cuits à la vapeur ou encore à la poêle avec leur propre gras. En ce qui concerne les légumes, il est préférable de procéder à une cuisson à la vapeur ou tout simplement de manger les légumes crus ou grillés.

Les plus du régime sportif

Le régime sportif permet de perdre du poids de manière efficace en un temps record. Pendant la première phase, la perte de poids peut varier de 6 à 10 kg en seulement 14 jours. Cette perte de poids dépend aussi du poids de départ de chaque personne. Grâce à la phase de stabilisation, le risque de reprise de poids est minime.

Les inconvénients du régime sportif

Étant donné que le régime sportif est un régime draconien, il peut avoir des effets indésirables sur le corps. De plus, une perte de poids rapide peut laisser des marques sur la peau et générer des troubles sur le comportement alimentaire. Il est donc important d’être accompagné ou d’être conseillé par un professionnel de santé.

Qu’est-ce que le régime natman ?

Ce régime privilégie les protéines et réduit l’apport en calories. Les règles sont strictes, et les écarts de régime sont déconseillés. Les aliments à proscrire sont les glucides, les aliments riches en lipides et les huiles d’assaisonnement. De même, les produits laitiers ne sont pas conseillés, même s’ils sont à 0 % de matières grasses. Il ne faut pas succomber aux grignotages ou boire de l’alcool. Par contre, les viandes maigres, les légumes et les fruits peuvent être consommés à volonté. La consommation de sel doit aussi être réduite.

Durant les quatre jours du régime, la pratique du sport est déconseillée pour éviter la fatigue. À partir du cinquième jour, l’introduction progressive d’une alimentation très équilibrée est indispensable afin d’éviter l’effet yo-yo. Les glucides et les lipides sont introduits petit à petit pour stabiliser le corps.

Pourquoi choisir le régime natman ?

Le défi de perdre quatre kilos en quatre jours semble difficile à relever. Et pourtant, c’est ce que propose le régime natman. Basé sur une motivation certaine, ce régime demande une réelle volonté, mais le résultat est rapidement observable. Voici les principaux atouts du régime natman :

  • Il est efficace si une perte de poids rapide est l’effet recherché. Ce programme est particulièrement adapté à celles qui veulent faire sensation à la plage à l’approche de l’été, ou lors d’occasions spéciales. Il permet de maigrir vite et sans frustration.
  • Pour les aliments permis par le régime, il n’y a aucune restriction sur la quantité, ce qui permet de garder un certain équilibre.
  • La période de régime est courte et n’expose pas aux carences malgré les restrictions établies. Les sacrifices et les tentations sont plus faciles à gérer.
  • Ce programme aide à apprendre l’autodiscipline alimentaire.
  • Malgré la rapidité des résultats, le régime protéiné préserve l’organisme de la fonte musculaire.
  • Pour éviter les conséquences néfastes sur la santé, les compléments alimentaires sont autorisés.
  • Ce régime est assez facile à suivre, efficace et ne coûte pas trop cher.

Quels sont les principes du régime natman ?

Le programme minceur inclut trois repas par jour avec un petit déjeuner toujours identique. Le quatrième jour, les collations sont permises. Les femmes commencent leur menu avec 1 200 kilocalories par jour et quand elles commencent à avoir faim, 1 500 kilocalories sont permises. Pour les hommes, la fourchette se situe entre 1 500 à 1 800 kilocalories.

Le mécanisme qui explique l’amaigrissement rapide est la suppression du gras et du sucre de l’alimentation. L’organisme puise alors dans ses réserves, ce qui permet d’obtenir l’effet escompté. Le maintien d’une bonne hydratation est indispensable, notamment en buvant un litre et demi d’eau par jour. Il ne faut jamais prolonger les quatre jours du régime.

Astuces pour optimiser la réussite du régime natman

Pour une plus grande efficacité de ce régime, il est conseillé :

  • D’assaisonner les légumes cuits avec du poivre, du citron, des épices et très peu de sel. Le poivre et le sel sont saupoudrés après la cuisson.
  • De Remplacer la viande rouge par de la viande blanche ou de la volaille cuite sans graisse.
  • De manger une pomme en cas de fringale.
  • D’assaisonner les salades avec du vinaigre balsamique.

L’alimentation au service de la santé avec le régime Kousmine

Le régime Kousmine a été élaboré par le médecin russe Catherine Kousmine. Ce médecin part du postulat que le traitement des maladies actuelles ne peut avoir de résultats durables sans passer par une redynamisation de l’organisme de manière à ce qu’il retrouve les capacités de guérison qu’il a perdues. Selon Catherine Kousmine, la plupart des maladies chroniques sont la conséquence indirecte d’une dégradation de qualité de l’alimentation. Pour elle, si l’alimentation peut engendrer des troubles sanitaires, elle peut aussi se montrer comme une arme thérapeutique d’une grande efficacité.

Les principes de base du régime Kousmine

Le régime Kousmine repose sur cinq piliers fondamentaux :

  • La réforme alimentaire : Elle consiste à rééquilibrer l’alimentation en favorisant certains aliments, notamment les fruits et légumes, les céréales complètes, le sucre brun (de canne), le miel ainsi que les huiles obtenues par la première pression à froid. En parallèle, il faut freiner, voire éviter la consommation de certains aliments riches en protéines et en sucre.
  • Une bonne hygiène intestinale : Outre l’élimination des sucres et des protéines qui favorisent la prolifération de la flore de putréfaction intestinale, il est recommandé de faire de temps en temps des lavements intestinaux.
  • Un bon équilibre acido-basique : Dans le régime Kousmine, il est important de respecter l’équilibre acido-basique de l’organisme. Pour cela, il faut privilégier les aliments alcalins comme les raisins, les kiwis, les pommes de terre, les pommes, les poires et les pêches et limiter la consommation d’aliments qui produisent de l’acidité comme la viande, le poisson, la volaille, la charcuterie, les fromages fermentés, etc. Les aliments très acidifiants comme les produits faits à base de farine blanche, les huiles raffinées ainsi que le sucre blanc sont à bannir de l’alimentation.
  • La prise de compléments alimentaires : La prise de suppléments alimentaires comme les vitamines, les acides gras essentiels et les oligo-éléments est également recommandée pour corriger le déséquilibre acido-basique. Ce déséquilibre se vérifier à l’aide d’un test du pH de l’urine.
  • L’immunomodulation : Il s’agit d’une technique qui vise à désensibiliser les allergènes pour permettre à l’organisme de ne plus être sensible aux traces laissées par les microbes. Ce cinquième pilier est très peu utilisé en France.

Le régime Kousmine en pratique

Si vous voulez suivre un régime Kousmine, vous devez apprendre à réduire votre consommation en viande et à renoncer aux produits laitiers et au chocolat. Voici un exemple de menu que vous pourrez suivre :

  • Le Petit-déjeuner Kousmine : Prenez un thé léger avec de la crème budwig. Cette crème dont la recette a été élaborée par Catherine Kousmine elle-même, apporte à l’organisme la quantité de protéines, de glucide, de vitamine C et d’acides gras essentiels dont le corps a besoin. Pour préparer cette crème, mélangez 2 cuillerées à café d’huile de lin avec 4 cuillerées à café de fromage blanc maigre, un peu de jus de citron, une banane bien mûre et 2 cuillerées à café de céréales fraichement moulues comme l’avoine ou le blé. Ajoutez ensuite à la préparation 1 à 2 cuillerées à café de graines oléagineuses fraichement moulues telles que les graines de tournesol, de sésame, de pavot ou de lin, ainsi qu’une petite quantité de fruits de saison coupés en morceau.
  • Le Déjeuner Kousmine : Prenez des légumes crus en salades ou cuits à la vapeur avec une portion de céréale complète tels que le riz complet, l’avoine ou le blé. Vous pouvez aussi manger un peu de viande ou de poisson cuit sans matière grasse.
  • Le Diner Kousmine : Vous pouvez adopter le même menu que le déjeuner, mais en supprimant la viande et le poisson.

Qu’est-ce que le régime Atkins ?

Le régime Atkins est un programme minceur élaboré en 1972 par un cardiologue américain, Robert Atkins. En 2010, des médecins experts en régimes faibles en glucide ont amélioré les principes de base du régime de 1972 pour le rendre encore plus facile à vivre. Ce régime est très plébiscité chez les personnes qui souhaitent perdre du poids, car il est moins restrictif que les autres. Le régime Atkins prône le fait qu’en réduisant l’apport de glucides dans son alimentation, une personne peut maigrir, et ce, même s’il ne se prive pas de protéines et de matières grasses. Contrairement aux autres régimes minceurs, la méthode Atkins n’impose pas une limitation des calories. Il favorise plutôt la consommation de protéines maigres, de fruits et légumes riches en fibres, tout en limitant l’apport en sucre et les aliments riches en glucides raffinés.

Comment marche le régime Atkins ?

Le régime Atkins se déroule en quatre étapes. La première étape, dit la phase de démarrage, consiste à enclencher le mécanisme de la perte de poids. La consommation de glucides assimilables est limitée à 20 g par jour, ce qui correspond à une pomme ou une tranche de pain au quotidien. Les céréales, quelle que soit leur forme, les jus de fruits ainsi que tout autre aliment riche en sucre sont à bannir. Cette étape importante du régime dure en moyenne deux semaines.

La perte de poids continue durant la deuxième phase du régime, mais elle se fait plus lentement. Les aliments contenants du glucide sont réintroduits peu à peu dans l’alimentation, mais à raison de 5 g par jour. Ainsi, durant la phase 2, il est possible de manger à nouveau des produits céréaliers, des légumineuses, mais aussi des laitages. Cette phase continue jusqu’à ce que l’individu arrive à 5 kg du poids final qu’il vise.

La troisième phase consiste en une phase de préstabilisation. La perte de poids est encore ralentie puisque le but est d’adopter de nouvelles habitudes alimentaires qui empêcheront la prise de poids sur le long terme. Chaque semaine, 10 g de glucides par jour peuvent être rajoutés à l’alimentation. Toutefois, si la perte de poids s’arrête brutalement, il convient de réduire à nouveau de 5 à 10 g la quantité totale de glucides prise par jour. Une fois que la personne a atteint son poids idéal, elle doit vérifier la quantité de glucides qu’elle est en mesure de consommer sans reprendre du poids et s’y maintenir.

Si le poids désiré reste stable pendant quatre semaines, on peut passer à la quatrième phase : la stabilisation définitive. Cette phase consiste à rétablir la consommation en glucide de l’individu en fonction de son métabolisme et de l’activité physique qu’il pratique. Cette portion en glucide ne doit cependant pas dépasser les 100g, ce qui correspond en réalité à deux portions de fruits associées à deux portions de lait ou de yaourt ajoutés à des produits céréaliers.

Quels sont les aliments autorisés et à éviter lors d’un régime Atkins ?

Les aliments qu’il est permis de consommer à volonté sont ceux qui sont riches en protéines comme le poisson et les fruits de mer, la volaille et la viande. Il n’est pas non plus interdit de manger des œufs, du vinaigre, ainsi que des légumes faibles en glucides. Les fromages et la laitue sont permis, mais avec modération. Il ne faut pas manger plus de 100 g de fromage par jour. Le sucre ainsi que tous les produits sucrés sont à éviter. Durant la première phase, les féculents comme les pâtes ou le riz sont à bannir tout comme les légumineuses et les laitages. Ces aliments peuvent être réintroduits petit à petit dans l’alimentation à partir de la phase 2.

Quels sont les avantages et les inconvénients du régime Atkins ?

Le principal avantage du régime Atkins est qu’il n’est pas très contraignant, donc facile à suivre chez soi au quotidien. La perte de poids est certes plus lente, mais elle est plus importante. Des études ont montré que les personnes qui suivent ce programme minceur pauvre en glucide sur six mois perdent plus de poids que celles qui s’astreignent à une diète sans gras.

L’inconvénient du régime est sa globalité. En effet, il ne considère pas les différences génétiques qui créent des besoins nutritionnels différents chez les individus. Ainsi, la consommation de charcuterie et de viande étant autorisée sans restriction, elle peut entraîner une alimentation trop riche en matière grasse qui ne convient pas aux personnes ayant un terrain favorables aux troubles cardiovasculaires.

Le principe du régime protéiné et hyperprotéiné

Comme son nom l’indique, le régime protéiné et hyperprotéiné est un régime alimentaire composé essentiellement de protéines. Ce régime est apparu pour la première fois aux États-Unis, au cours des années 60. Actuellement, il en existe plusieurs variantes, mais toutes partagent le même postulat : celui d’exclure les lipides et les glucides de l’alimentation. Dans certains régimes, cette exclusion ne dure que quelques jours alors que dans d’autres, elle dure tout au long de la période du régime.

Le choix d’une alimentation uniquement à base de protéines n’est pas anodin. En effet, les protéines favorisent la satiété dans l’estomac, ce qui réduit la quantité des aliments pris par la personne au régime. De plus, la digestion des protéines nécessite plus d’énergie que la digestion des lipides et des glucides. Sans aucun apport de lipides et de glucides dans l’alimentation, le corps est donc obligé de puiser dans ses réserves pour trouver l’énergie nécessaire à la digestion des protéines, ce qui favorise la perte de poids.

Le déroulement d’un régime protéiné et hyperprotéiné

Le régime protéiné ou hyperprotéiné se déroule généralement en trois phases. La première phase correspond à la perte de poids. Durant cette période, l’alimentation est composée uniquement de protéines. Vous ne consommez donc que de la viande, du poisson, des œufs et des légumes fibreux en accompagnement. Dans certains régimes, des sachets alimentaires déjà prêts à consommer sont même recommandés. En raison de son côté très contraignant, cette étape ne dure pas plus de 7 jours. La seconde phase consiste en une diète sélective, c’est-à-dire, en une réintroduction progressive de sucres lents dans votre organisme. Cependant durant cette étape, il vous faudra maintenir un menu hyperprotéiné pendant au moins une journée. Cela signifie que vous pouvez recommencer peu à peu à manger du pain, du riz, des pommes de terre et des pâtes ou à boire des laitages à 0 % de matière grasse. Durant cette seconde phase, la perte de poids est moins importante, mais elle se poursuit. La troisième phase du régime consiste en une phase de stabilisation. Durant cette dernière phase du régime, vous pouvez commencer à manger un peu de tout, mais en veillant à manger équilibré pour ne pas prendre du poids ou reprendre les kilos déjà perdus.

Les avantages et inconvénients du régime à base de protéines

L’avantage d’un régime protéiné et hyperprotéiné est la perte rapide de poids. En effet, comme il est très hypocalorique, il permet de perdre en moyenne 5 kilos par semaine, et ce, sans perdre en masse musculaire. Mais ce régime peut également s’accompagner d’un effet yoyo. Pendant les premières phases du régime, la perte de poids est spectaculaire et très rapide. Mais dès la phase suivante, l’organisme réagit et stocke deux fois plus de graisses et de sucre pour pouvoir pallier le manque d’énergie. C’est pour cela que beaucoup de personnes constatent une reprise du poids à la troisième phase du régime.

L’autre inconvénient du régime protéiné est le risque de carences. En effet, comme l’alimentation est limitée uniquement aux protéines, cela crée un déséquilibre au sein de l’organisme. Ce déficit entraine de nombreux troubles comme la difficulté à assimiler le calcium, le manque de vitamines, des problèmes de transit intestinal ou encore un état de fatigue chronique et des risques de surcharge rénale.

En quoi consiste le régime Slim data ?

Ce programme minceur se base sur plusieurs index aussi bien caloriques, enzymatiques qu’insuliniques. Autrement dit, il met en évidence l’existence d’une corrélation étroite entre les aliments consommés, la façon dont ils sont digérés et la réaction de l’organisme. En effet, chaque aliment, une fois absorbé par notre organisme, a un pouvoir de stockage qui peut être élevé ou faible. C’est ce qui fait la base de ce régime : maigrir grâce à la consommation d’aliments à bas index métabolique.

Ce régime est composé de 3 phases. Une première phase de 3 semaines où il faut veiller à garder un Slim data des repas, situé entre 40 et 45. La deuxième étape dure 3 semaines, avec un index qui doit graviter entre 40 et 45. La dernière phase est une phase de stabilisation.

Comment fonctionne le régime Slim data ?

Le régime Slim data repose sur un principe très simple. Les aliments sont classés en 4 grandes catégories de couleurs : zone verte, zone orange, zone rouge et zone violette. Chaque zone est limitée par une fourchette, suivant un quota de 0 à 100, appelée index minceur. Plus l’index minceur est élevé, plus les aliments compris dans cet index sont difficilement déstockés. Donc, pour maigrir ou stabiliser son poids corporel, il faudrait choisir les aliments dont les index sont faibles et bannir ceux qui ont un index élevé.

Comment classer les aliments par codes couleurs selon le régime slim data?

Pour mieux comprendre les codes couleur, voici quelques indications bonnes à savoir :

  • Zone verte : cette zone correspond à un niveau de Slim data de 0 à 35. Elle définit les aliments que vous pouvez consommer à volonté. Ils sont également appelés aliments de santé, et ne connaissent aucune restriction de quantité du fait qu’ils sont rapidement éliminés. Les aliments comme les poissons et crustacés, viandes, œufs, produits laitiers pauvres en graisses (yaourt, lait,..), fruits frais (agrumes, cerises, kiwi) et oléagineux (amandes, noix) sont classés dans cette zone grâce à leur faible taux de stockage.
  • Zone orange : avec un index minceur compris entre 40 et 55. Les bananes, céréales, fromages blancs, abats et légumineuses font partie des aliments classés dans cette zone, du fait de leur force de stockage moyenne.
  • Zone rouge : avec un index situé entre 60 et 80. La charcuterie, le sirop, les carottes cuites, les purées, les fritures et les sandwiches entrent dans cette catégorie, car leur niveau de stockage est assez élevé. Ils devraient être consommés avec les aliments de la zone verte pour un meilleur équilibre.
  • Zone violette : dont l’index minceur est le plus élevé, 80 à 100. Les arachides, le beurre d’arachide, le ketchup, le pain baguette, les croustilles, les bonbons, les sodas et les chips en font partie. Ce sont les aliments à éviter à tout prix. Pour limiter la frustration, il est possible d’en consommer une fois par mois, mais pas plus.

Les avantages du régime Slim data

Régime très facile à appliquer, il ne demande aucun effort particulier. Au début, la perte de poids n’est pas immédiatement visible, mais son plus grand avantage est d’éviter l’effet yoyo. D’autant plus que les aliments interdits, voire même proscrits, sont déjà mentionnés dans la liste, dans les zones rouges et violettes. Il est reconnu comme l’un des régimes les plus efficaces.

Les inconvénients du régime Slim data

Comme la perte de poids n’est pas rapide à se manifester, un découragement est possible. Patience et endurance sont donc de rigueur. Une bonne préparation psychologique est nécessaire pour réussir ce programme jusqu’au bout. Même lors des fêtes, les aliments proscrits doivent rester proscrits (sucreries, bière, dessert, alcool…), ce qui n’est pas toujours évident à vivre.

Qu’est-ce que le régime soupe aux choux ?

Le régime soupe aux choux est l’un des régimes hypocaloriques les plus appréciés pour perdre rapidement du poids. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un régime à base de choux. Le principe est simple, il consiste à manger à volonté de la soupe aux choux, pendant une période qui n’excède pas 7 jours. Tous les jours, d’autres aliments peuvent être associés à la soupe. Même si le chou reste le principal ingrédient de la soupe, celle-ci peut également contenir du poivron, de la tomate, de la carotte, ainsi que du persil, de l’ail et de l’oignon. Il est également possible de relever le goût de la tomate en y ajoutant du sel, du poivre, des épices et même un cube de bouillon. Toutefois, l’ajout de matière grasse est strictement interdit. Afin de conserver l’intégralité du pouvoir rassasiant des aliments, il n’est pas conseillé de mixer les légumes. En ce qui concerne les boissons, l’eau, le café et le thé sans sucre sont autorisés.

Comment marche le régime soupe aux choux ?

Dans la pratique, la soupe aux choux doit rester l’aliment de base de la journée, à tous les repas. D’autres aliments peuvent être ajoutés au fil des jours. Pendant le premier jour par exemple, la soupe aux choux peut être accompagnée par des fruits, hormis la banane. Au second jour, les fruits sont remplacés par des légumes verts. Au troisième jour, il est autorisé d’associer les fruits et les légumes verts. Au quatrième jour, le lait écrémé et les bananes sont introduits. À partir du cinquième jour, il est autorisé d’ajouter au menu de la viande de bœuf cuite sans matière grasse. Au sixième jour, il est possible de remplacer la viande de bœuf par du poulet sans la peau ou du veau, toujours cuits sans matière grasse. Les légumes sont autorisés. Au septième jour, il est permis d’ajouter un féculent tel que du riz brun. Le jus de fruits sans sucre ajouté est également admis à cette étape du régime.

Quels en sont les avantages et les inconvénients du régime soupe aux choux ?

Le principal avantage de la soupe aux choux est qu’elle permet une perte de poids rapide. En suivant ce régime, il est possible de perdre entre 5 et 7 kg en une semaine. Cette perte de poids peut toutefois varier en fonction du métabolisme de chacun, de l’âge et des habitudes alimentaires. En raison de son côté très restrictif, il n’est pas conseillé de poursuivre ce régime au-delà d’une semaine. Si le poids idéal n’est pas atteint au bout d’une semaine, il convient de faire une pause de deux à trois semaines avant de reprendre éventuellement ce régime. Le mieux est de considérer ce régime comme un détoxifiant ponctuel, et non comme un réel programme minceur.

Le principal inconvénient de ce régime est l’effet yoyo qui peut l’accompagner. En effet, quand la perte de poids est rapide et fulgurante, l’organisme a tendance à stocker, ce qui favorise la reprise de poids dès que la personne recommence à manger normalement. L’autre inconvénient du régime aux choux est sa carence en protéines. Comme l’alimentation est essentiellement composée de légumes, l’apport en protéine demeure insuffisant, entraînant une perte de la masse musculaire avec la fonte de la graisse. C’est pour cela qu’un tel régime n’est pas recommandé aux enfants, ni aux femmes enceintes. Comme l’apport calorique journalier est faible, les personnes qui suivent ce régime peuvent ressentir une fatigue importante, des migraines ou même des vertiges.

Qu’est-ce que le régime Spoonlight ou régime Lagerfeld ?

Contrairement aux autres régimes, le régime Lagerfeld ne porte pas le nom de son initiateur, mais de celui qui a servi de modèle. Karl Lagerfeld, icône de l’empire de la haute couture, a perdu 42 kilos en 13 mois en suivant ce régime. Le faiseur de miracles s’appelle le Dr Jean-Claude Houdret. Après cet exploit, les deux hommes ont écrit ensemble le livre « meilleur des régimes » expliquant le régime Spoonlight ou cuillère légère en français. Un nom qui résume exactement le concept du régime : le but est de réduire au maximum les apports caloriques. Pour ce faire, laissez les graisses et sucres de côté et privilégiez les protéines. Le régime Spoonlight nécessite la consommation de sachets hyperprotéiques, car une femme a besoin de 1,2g par kilo de poids de protéines tandis que l’homme de 1,5g. Ce régime est très restrictif, plusieurs aliments sont proscrits. Un critère qui distingue le régime Spoonlight : le sport n’est pas nécessaire à la perte du poids. Marchez 30 minutes par jour, cela suffira pour la santé de votre cœur.

Comment fonctionne le régime Lagerfeld ?

Le régime Lagerfeld se divise en 3 phases : la première nécessite la consommation de 800 calories (et pas plus) par jour pendant deux semaines. La seconde autorise entre 1000 et 1200, et la dernière jusqu’à 1600 calories en une journée. Vous l’aurez remarqué, pour des personnes actives, ce régime risque d’être trop restrictif ! Pendant le régime, certains aliments sont interdits : viandes rouges et/ou grasses, sucres et dérivés. Les autres sont à consommer sous conditions : laitages maigres, céréales complètes, légumes assaisonnés sans graisse, fruits limités, viandes et poissons maigres. Le Dr Houdret a prévu une solution au faible apport calorique afin d’éviter le grignotage : les sachets hyperprotéinés. Pendant les deux premières phases, il faut prendre 2 sachets au petit-déjeuner et une autre en cours de journée en guise de collation. Afin d’éviter la faim et les carences, la prise de compléments alimentaires est obligatoire. Ils sont au nombre de 6 : coupe-faim, drainant, anti-stress, cocktail de vitamines et de minéraux, accélérateur d’amaigrissement, régulateur d’appétit. Ces sachets hyperprotéinés et compléments alimentaires sont des produits spéciaux Spoonlight et peuvent être achetés en ligne pour un peu plus de 18 euros l’unité.

Les difficultés et précautions à prendre en compte lors d’une régime Spoonlight

Ce régime coûte assez cher. En effet, 18 euros multipliés par 9 fois le nombre de jours de votre régime, cela représente un vrai budget. Un suivi médical est également primordial pour la réussite de ce régime. Si vous n’avez pas le temps pour un rendez-vous hebdomadaire (au moins) chez le médecin, ne commencez même pas. Le régime Karl Lagerfeld n’est pas facile à suivre sur le long terme ; or il faut l’apprivoiser totalement, si on veut éviter l’effet yo-yo par la suite. Vous ne serez évidemment pas ravie de reprendre le double de ce que vous aviez perdu après autant de sacrifices ! Un changement restrictif de votre habitude alimentaire peut aussi avoir des impacts psychologiques et physiologiques négatifs. Il faut donc réfléchir à deux fois avant de vous lancer, car vous n’avez peut-être ni le même rythme de vie ni les mêmes conditions de vie que Karl Lagerfeld.

Qu’est-ce que le régime Insanity ?

Créé par le célèbre entraîneur américain Shaun T, le régime Insanity est connu pour être le plus difficile parmi tous les programmes d’entraînement DVD. Difficile, mais efficace selon les témoignages. Aussi difficile qu’il puisse être, son suivi ne nécessite pas de matériels particuliers. Ce programme d’entraînement promet un résultat plus que mesurable en 60 jours. Les séances se font 6 jours sur 7 pendant 9 semaines dont une semaine appelée « recovery » séparant les 2 mois de difficultés différentes. L’entraînement évolue au fil du temps en commençant par 30 minutes la première semaine et s’étalant sur 55 minutes pour le deuxième mois. Après ces 60 jours, adieu les graisses et bonjour « tablettes »! En effet, vos muscles seront affutés comme jamais.

Quelles sont les conditions à remplir pour suivre cet entraînement au régime Insanity ?

Plusieurs critères doivent être remplis étant donné la difficulté du régime. La première est une motivation inébranlable. Il est primordial dans Insanity de donner le maximum de soi et de repousser ses limites. Ceci dit, le suivi de ce programme d’entraînement est déconseillé pour les personnes atteintes de maladies cardiaques à cause de la spécialisation cardio de ce régime. Il en est de même pour celles avec des problèmes d’articulations. L’intensité des exercices proposés ne vous guérira pas, au contraire, elle pourrait altérer vos articulations déjà affaiblies. Pour les personnes qui peuvent suivre ce régime, il convient d’adopter un régime alimentaire équilibré et commencer à faire du sport quelques semaines avant de commencer Insanity. Ne vous aventurez pas à commencer Insanity si vous n’avez pas pratiqué d’activités sportives assez régulières depuis un bon bout de temps, ou si vous n’arrivez pas à vous détourner des tentations de malbouffes et autres sucreries. Insanity est un changement radical, non seulement de votre corps, mais de votre mode de vie physique et alimentaire.

Comment se déroulent les séances du régime Insanity ?

Au cours d’une séance, une dizaine de minutes environ est consacrée aux échauffements. Quelques étirements s’en suivent. Une musique adaptée vous aidera à mieux vous mettre dans l’ambiance. Sans oublier la voix de Shaun T qui vous coachera tout au long de la séance et fera en sorte que vous n’abandonniez pas, comme s’il était présent ! S’enchaînent par la suite plusieurs séries de divers exercices selon le niveau : burpees, squats, jumps, push ups, lunges etc. N’oublions pas qu’Insanity est spécialisé en cardio donc c’est avec ce type d’activités que les séances débutent en général, pour terminer ensuite avec des exercices de force. Une série dure environ 2-3 minutes et une pause de pas plus de 30 secondes est accordée au bout de chaque dizaine de minutes. Il ne faut pas oublier d’avoir une bouteille d’eau à portée de main et une serviette pour s’essuyer de temps en temps.

Où se procurer le DVD du régime Insanity et à quel prix ?

Vous pouvez acheter directement le DVD en ligne pour 39,95 euros fois trois soit 119,85 euros en tout. Le coffret comprend 5 DVD pour le premier mois, 4 pour le second ainsi que 4 utilitaires bonus. Des entraînements collectifs sont également proposés dans certaines salles de sport.

Régime viking : de quoi s’agit-il ?

Le régime viking est un véritable mouvement alimentaire qui puise son inspiration de l’alimentation traditionnelle des Finlandais, des Suédois, des Norvégiens, des Danois et aussi des Islandais. Cette diète repose sur une alimentation saine et bio qui non seulement permet de perdre du poids, mais également d’améliorer l’état général de la santé. Remis au goût du jour suite à des recherches réalisées par des chercheurs de l’université de Copenhague, le régime viking présente des résultats surprenants. Sur les 181 sujets en surpoids du projet de recherche, une perte de 4.7 kg a été constatée sur les personnes ayant suivi le régime viking, soit sur 113 personnes. Les 68 restants ont adopté un régime alimentaire équilibré, qui a engendré une perte de poids de 1.5 kg seulement. Outre la perte de poids, le régime viking a permis de réduire de manière significative la pression artérielle de ses personnes.

Comment fonctionne le régime viking ?

Le régime viking se base sur une alimentation saine riche en vitamine D, en fibres et en antioxydants. La consommation de saumon et de poissons gras procure un apport suffisant en oméga 3. Le régime viking favorise les aliments naturels et bruts, de préférence d’origine bio. L’adoption du style de vie viking, avec son régime, nécessite un changement alimentaire qui vise à supprimer les sucreries et les aliments industriels pour laisser place aux aliments naturels. Pour ce qui est de la quantité, il n’y a pas de restriction. Il est tout à fait possible de manger à sa faim sans pour autant gagner du poids.

Régime viking : quels aliments consommés ?

L’alimentation viking est principalement orientée vers la consommation de fruits et légumes naturels, de poissons, de la viande de bonne qualité et de céréales à base d’avoine, d’orge et de seigle. Voici un petit aperçu des aliments qu’il convient de consommer :

  • Les fruits et légumes : le régime viking favorise la consommation de fruits de saison et de légumes bio. Il peut s’agir de baies telles que la myrtille, la cerise ou le cassis et de légumes racines comme les carottes, les radis ou la betterave rouge. Les salades, les épinards, les endives et le céleri font aussi partie de cette diète.
  • Les poissons : il existe une grande variété de poissons de mer et de rivière. Les plus consommés par les pays scandinaves sont le saumon, la truite, le brochet, le hareng, le cabillaud ou encore l’esturgeon. Ces variétés sont riches en acide gras oméga 3.
  • Les céréales : la consommation de céréales est autorisée avec le régime viking à condition de ne pas contenir de blé. Ce dernier est remplacé par l’orge, l’avoine ou encore le seigle, d’où la consommation de pain noir.
  • Les viandes : il importe de bien choisir le type de viande à manger. Avec le régime viking, l’idéal est de choisir de la viande d’animaux nourris à l’herbe comme le bœuf, le mouton ou l’agneau.

Les origines du régime jus

Le « régime jus » est un programme minceur mis au point au Royaume-Uni, par Jason Vale. Ce Britannique, ancien fumeur et grand consommateur d’alcool et de la malbouffe a vu son état de santé s’améliorer après avoir mangé des fruits et légumes. Jason Vale explique dans son livre que son régime lui a permis non seulement de perdre du poids, mais aussi de se sentir davantage en forme. Souffrant d’asthme auparavant, il affirme n’avoir plus besoin de son inhalateur qu’il utilisait pourtant 16 fois par jour dans le passé.

Le déroulement du régime jus

Le régime jus se déroule en 3 étapes. La première étape consiste en une phase de préparation mentale qui vise à purifier l’organisme en éliminant les toxines que les sucres raffinés et la caféine ont apportées. Cette étape ne dure qu’une semaine, et elle consiste à boire uniquement des jus et de smoothies tout au long de la journée. En tout, il faut consommer 7 boissons par jour. La personne au régime est libre de fixer les heures de prise des boissons, mais il est suggéré d’en prendre une toutes les deux à trois heures afin d’éviter la chute de glycémie. La perte de poids est spectaculaire durant cette première phase du régime, car il est possible de perdre en moyenne 3 kilos durant ces 7 jours.

La deuxième étape du régime consiste à introduire progressivement les aliments solides dans l’alimentation. Il est ainsi possible de manger du yaourt, des fruits, des légumes cuits à la vapeur, sous forme de salade ou encore en soupe. Le riz ainsi que le tofu peuvent également être rajoutés au menu. Le but est de réhabituer le corps à digérer et à assimiler du solide. Cette étape est importante, car elle permet d’éviter la reprise de poids. Cette deuxième phase dure en moyenne 14 jours. Durant cette période, il est important de continuer à boire du jus le matin et le midi.

La troisième phase du régime n’est autre qu’une prolongation des bonnes habitudes prises durant les deux premières phases. Le but est d’adopter une alimentation revitalisante et détoxifiante. À partir de cette troisième phase, l’alimentation doit être composée à 60 ou 80 % d’aliments riches en eau tels que les jus et les smoothies, les fruits et les légumes frais. Le reste est constitué de protéines maigres telles que le poisson ou le poulet, et de céréales complètes comme le riz. Il est aussi possible d’ajouter quelques produits laitiers à ce régime alimentaire.

Les précautions à prendre lors d’un régime jus

Comme tous les régimes restrictifs, le régime jus est efficace pour perdre du poids rapidement en vue d’un événement particulier, par exemple. En revanche, il n’est pas conseillé de le suivre sur le long terme, en raison des multiples carences qu’il peut provoquer. En effet, ce type de régime réduit considérablement l’apport calorique, car il est très carencé en protéines et en nutriments essentiels tels que le zinc, la vitamine B12 ou encore le sélénium. Comme la plupart des régimes alimentaires restrictifs, le régime jus n’est pas conseillé aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants. Il n’est pas non plus recommandé aux personnes qui souffrent d’insuffisance rénale. D’une manière générale, qu’il y ait ou non un problème de santé, il est conseillé de consulter un médecin avant d’entreprendre un quelconque régime minceur.

Vous aimerez aussi...