Vernis en patch ou nail patch : la bonne alternative pour vernir ses ongles ?

Partage :

Ok, le vernis à ongles est à la mode mais malheureusement, nous ne sommes pas toutes douées avec nos doigts et il n’est pas si facile d’appliquer du vernis à ongles à la perfection… Surtout sur la main droite alors qu’on est droitière, ou sur la main gauche pour les gauchères. Et hors de question d’aller chez l’esthéticienne pour se faire poser du vernis sur les doigts et ressortir avec une belle petite facture. Ne vous inquiétez pas, si vous n’êtes pas adroite pour poser votre vernis ou que vous avez tout simplement la flemme, il existe une solution spécialement conçue pour vous : le vernis en patch !

Le nail patch : une manucure parfaite en toute facilité

Le vernis en patch, également appelé le nail patch dans le milieu, vient en aide à celles qui ne maîtrisent pas l’art du pinceau du vernis à ongles, en leur offrant une manucure zéro défaut sans aucun effort à fournir. Ou presque. Très simplement, les nails patchs sont des substituts de vernis à ongles à poser comme des autocollants directement sur vos ongles. Ils sont garantis plus faciles d’utilisation, plus résistants et surtout… sans bavure ! Avec le vernis en patch, vous êtes certaine de ne pas vous retrouver avec du vernis sur les doigts, là où il n’est pas censé y en avoir. Cette petite languette de vernis qui vient se coller directement sur l’ongle, tout comme les vernis classiques, existe dans des centaines de versions différentes : unie, bicolore, en version french manucure, façon nail art, pour les mains et pour les pieds… Vous trouverez donc forcément le nail patch qui correspondra à votre personnalité, à votre humeur et/ou envie du moment ! Vous avez le choix.

Comment ça marche le nail patch ?

Mettre du vernis en patch est vraiment un jeu d’enfants et c’est certainement pour cette raison qu’il est devenu, en très peu de temps, un indispensable dans la vanity des adeptes de vernis à ongles maladroites et/ou pressées ! Pour une manucure parfaite, il faut toutefois faire attention aux petits détails : au moment de l’achat, il faut choisir un patch dont la largeur correspond à peu près votre ongle. Ensuite, pour le poser, rien de bien sorcier : on décolle la pastille autocollante, on la pose délicatement en faisant adhérer le plus possible et en évitant les plis, avec l’aide d’un bâtonnet en buis (généralement fourni avec les patchs). Une fois le patch posé comme il faut, pliez-le là où l’ongle s’arrête. Normalement, ça se découpe tout seul. Et vous n’avez plus qu’à répéter l’opération pour vos 10 doigts ou 10 orteils ou pour les 20 ! L’autre avantage du nail patch, c’est qu’il n’y a aucune attente de sèche puisqu’il s’agit d’un autocollant. Alors, une fois posé, vous avez tout le loisir de faire ce que vous souhaitez de vos dix doigts : la vaisselle, laver vos cheveux, manger… il n’y a aucun risque d’accroc ! En ce qui concerne le retrait, ça fonctionne comme un vernis normal : on utilise son dissolvant (sans acétone bien sûr !).

Ça vaut le coup le vernis en patch ?

Avec ce que vous venez de lire, la question ne se pose plus pour le côté pratique. Toutefois, il est normal de se demander si le vernis en patch est de qualité par rapport à un vernis classique et s’il tient vraiment. Sans parler de son coût. Si le vernis en patch ne porte généralement pas le nom d’une grande marque de luxe et est développé par les enseignes de cosmétiques comme Sephora, Kiko ou encore Nocibé, cela ne veut pas dire qu’il est moins bien qu’un vernis traditionnel. Bien au contraire… Déjà, dans le nail patch, il n’y a pas de composants toxiques, contrairement à la longue liste existante pour les vernis classiques. Ensuite, sa tenue est, la plupart du temps et à condition de bien respecter les bonnes indications de pose, plus longue qu’un vernis normal. Côté budget, vous n’aurez pas à débourser trop cher pour obtenir un kit puisque les kits complets sont disponibles à partir de 3 € pour les versions unies et 9 € pour les versions « nail art ». Toutefois, si vous êtes une grande fan de vernis et que vous en portez au quotidien, cela peut rapidement vous revenir cher puisqu’il vous faudra investir dans plusieurs kits et que ceux-ci ne sont pas réutilisables. Dans votre cas, acheter un flacon de vernis à ongles est peut-être plus recommandé. Mais bon, que ce soit pour le vernis traditionnel ou le vernis en patch, il faut généralement en acheter plusieurs, à moins que l’on mette toujours la même couleur…

La nail art, qu’est-ce que c’est ?

À ses débuts, le nail art était plutôt critiqué, autant par la gent féminine que masculine, et était qualifié de « superficiel » et « vulgaire ». Or, de « bof » à « tendance », il n’y a qu’un pas et il est désormais sur toutes les mains. À moins que vous ne viviez dans une grotte, vous avez déjà entendu parler de cette nouvelle manucure à la mode qui fait de vos ongles de véritables œuvres d’art. Formes géométriques, motifs, french manucure bicolore… le nail art se décline à toutes les sauces ! Toutes les folies sont permises, à condition bien sûr de ne pas avoir les ongles trop longs ! Autrement, cela fait « too much » et, justement, vulgaire  c’est le fashion faux pas assuré ! Les débutantes privilégieront une simple manucure bicolore pour son côté discret mais très sophistiqué. Les plus averties ou tout simplement les plus téméraires, iront plus loin et oseront des motifs plus élaborés pour en mettre plein les yeux !

Les techniques de nail art les plus tendances

Comme de véritables œuvres d’art, il n’existe pas qu’un seul nail art et celui-ci se décline sous différentes formes afin de faire de vos ongles de beaux bijoux.

  • Le nail art dégradé :  c’est l’une des techniques les plus utilisés car très discrètes et qui attire pourtant le regard. Le dégradé de couleurs est tout simplement réalisé grâce à une éponge ou un embout mousse. On applique donc un vernis en base qui sert de « fond » et l’on applique une autre couleur sur l’éponge-mousse et on vient tapoter sur l’ongle, à l’endroit désiré, pour créer le fameux dégradé.
  • Le nail art magnétique :  non il n’est pas question d’aimant à proprement parler et vos doigts ne vont pas restés accrochés au frigo. D’apparence traditionnelle, ce sont des vernis composés de microparticules magnétiques qui réagissent à un aimant que l’on place au-dessus de l’ongle afin de donner les formes souhaitées au vernis. Magique !
  • Le nail art caviar :  il correspond à une manucure composée de toutes petites perles ressemblant justement à du caviar. Très chic, cette manucure perlée fait très « haute couture » et donne beaucoup d’esthétisme à vos ongles. En plus, son application est des plus simples  Il suffit de poser une couche de vernis (la base), puis, lorsqu’on pose la seconde couche, on verse immédiatement les petites billes dessus, sans attendre que ça sèche, car c’est justement le vernis qui va servir de colle pour que le tout tienne correctement. Et c’est tout !

Notre coup de coeur :  si l’on ne peut vous conseiller une technique plus qu’une autre, côté couleur et style, on a nos préférences. À la rédaction, on craque plutôt pour une manucure à la fois discrète et pétillante et pour cela les couleurs pastels sont idéales. Le tout en version bicolore. Une manucure très printanière, c’est parfait ! Tous les vernis et accessoires utilisés pour le nail art sont disponibles dans n’importe quel magasin de cosmétiques. Et pour les shoppeuses du web, vous pouvez également en acheter immédiatement sur le site web de Sephora, dont la sélection « Nail art » est assez conséquente, et accessible niveau prix.

Combien coûte une beauté nail art  ?

Le nail art est un business très florissant pour les instituts car chaque strass ou décoration rajouté est facturé à la pièce. Ainsi, si vous souhaitez décorer un ongle d’une petite fleur, il pourra vous en coûter 1,50 € et 10 € pour vos 10 doigts ; comptez en moyenne 1 € pour chaque strass déposé sur votre ongle ; pour une décoration en relief, vous pourrez en trouver à partir de 4 € pour un doigt et prévoyez un budget minimum d’une trentaine d’euros pour les deux mains. Une somme assez conséquente en somme, surtout lorsque l’on sait qu’il faudra également passer au préalable par l’étape manucure. Alors, si vous êtes tenté par le nail art mais que vous souhaitez faire baisser la facture, faites-le vous-même ou demandez à une copine à la main experte ! Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le nail art (de base) n’est pas si compliqué à réaliser, il suffit d’avoir les bons gestes. Et puisque (malheureusement ?), nous ne sommes pas experts en nail art, nous vous conseillons de vous rendre sur le Pinterest de The Beauty Department qui regroupe une longue série de tutoriels de nail art très simples à faire soi-même. Enfin, si vous n’êtes vraiment pas douée avec vos mains et que vous n’avez pas trouvé d’âme charitable pour vous donner un coup de main, il existe des patchs autocollants, que vous trouverez à partir de 3 € le pack (selon la marque et/ou le modèle souhaité), dans tous les magasins de cosmétiques comme Sephora, Marionnaud ou Nocibé.

Et côté « dangers », les nails patchs sont-ils dangereux pour la santé ?

Que vous dessiniez des formes avec du vernis, des patchs autocollants ou encore des paillettes et strass collés directement sur vos ongles, vous entrerez forcément en contact avec de nombreux produits chimiques. Agents filmogènes, résines, plastifiants, ou le « trio toxique » composé du formaldéhyde (cancérigène), toluène (responsable d’allergies cutanées et respiratoires) et le dibutyl phtalate (un perturbateur endocrinien), toutes ces substances nocives sont présentes dans un seul flacon de vernis ! De plus, lors de la pose de vernis, il est fortement recommandé de le faire dans une pièce aérée afin de ne pas respirer les vapeurs sortant des flacons, très dangereuses pour la santé. Alors quoi on bannit le vernis à ongles – et donc le nail art – de notre vanity ? Que nenni ! Comme pour une manucure traditionnelle, il est important de bien protéger vos ongles, en les chouchoutant avec un soin spécial avant d’appliquer les couleurs. Cela vous évitera les mauvaises surprises et surtout ne vous empêchera pas de vous faire plaisir avec une jolie manucure à la mode !

Notre conseil :  évitez toutefois la pose de faux ongles ! En effet, que ce soit des ongles en plastique, en gel ou en résine, ils sont tous aussi dangereux les uns que les autres et seraient responsables du jaunissement des ongles, d’allergies, d’infections, d’eczéma et de mycoses suite à la destruction de la kératine de l’ongle. Là, on dit non !

On choisit lesquels des nail patchs ?

Tout comme pour le vernis classique, le choix de votre nail patch doit se faire en fonction de votre personnalité, de votre tenue vestimentaire, de votre état d’âme ou encore de vos envies. Aussi, si vous êtes d’humeur guillerette, vous pourrez, par exemple, vous tourner vers un nail patch avec de jolis motifs comme des fleurs ou alors un nail patch géométrique avec de belles couleurs flashy. Si vous êtes de nature timide, vous opterez davantage pour un nail patch uni, dans une couleur plus passe-partout comme les couleurs pastels, par exemple. Pour une soirée, vous pourrez oser un nail patch pailleté ou tout simplement des patchs de vernis rouge. Vous l’aurez compris, de ce côté-là, rien ne diffère du vernis traditionnel. En ce qui concerne les associations mains et pieds, les règles restent également les mêmes que le vernis classique, on se distingue et on ne met pas les mêmes patchs aux mains et aux pieds. Pour plus d’idées, retrouvez notre article « Vernis mains et pieds : quel est le bon mix ? ». Vous disposez désormais de toutes les clés pour vous lancer dans l’aventure du nail patch.

Vous aimerez aussi...